Dimanche 8 mars honneur aux femmes du collectif ambition citoyenne !

En ce dimanche 8 mars, les femmes du collectif Ambition Citoyenne ont toute leur place dans la campagne électorale au Plessis-Robinson et dans la vie de la Cité. Aussi nombreuses voir plus que les messieurs de notre collectif, elles ont pu exprimer leur point de vue à l’égal des messieurs, proposer et débattre de leurs idées avec conviction pour co-contruire notre programme sur la base de leurs engagements divers (civique et/ou associatif) pour des valeurs communes de gauches et écologistes.

La tête de liste Christophe Leroy et l’ensemble du collectif continueront à promouvoir le respect de genre et la parité pour la gestion de notre cité : les attributions ne seront pas genrées. C’est-à-dire qu’elles ne seront pas réduites aux missions liées aux enfants et à la culture et qu’elles auront toute leur place pour les autres piliers de nos actions programmatiques : l’écologie, l’urbanisme et le logement, le social, le budget. Par ailleurs notre collectif sera intraitable pour toute dérive de comportement sexiste ou propos discriminant.

photo 1 8 mars

Pour en savoir plus sur la parité en politique des femmes, nous vous invitons à lire l’article de Libération du 1er février 2017, [« la parité en politique le grand trompe l’œil »](https://www.liberation.fr/france/2017/02/01/parite-en-politique-le-grand-trompe-l-oeil_1545668)

Quelques extraits :

  • « Des stéréotypes dans les portefeuilles »

« C’est une forme de «confiscation du pouvoir par les hommes»subtile et parfois inconsciente qui se joue dans les collectivités locales : la répartition des portefeuilles. » «Aux femmes, les affaires sociales et l’éducation et aux hommes, le développement économique et les finances»,dénonce le HCE. » « Et bien sûr, ce sont eux qui tiennent les cordons de la bourse… »

  • « Et le cumulard s’appelle Bernard… » (ou Philippe …)

  • « Des intercommunalités shootées à la testostérone »

Pour rappel au Plessis Robinson, les premières attributions actuelles sont les suivantes :

-La 1ère adjointe femme s’occupe de la Jeunesse et Sports.

-Le 2ème adjoint homme a les attributions du Grand Paris, Transports urbains, Circulation, Sécurité et Développement durable et est aussi vice président du territoire en charge de l’urbanisme.

-La 3ème adjointe femme s’occupe de la culture et du patrimoine.

-Le 4ème adjoint homme est en charge des Finances, Personnel, Gestion des établissements et délégations services publics (CCAS gestion, restauration, Caisse des écoles) et intergénérationnelles.

….

Et quant à la SEMPRO, la SPL et aux commissions liées à l’urbanisme et au budget la représentativité des femmes c’est encore pire …